Feedly, pour agréger et structurer ses flux

Faire de la veille peut vite devenir chronophage si l’on n’utilise pas d’outil adapté. Aujourd’hui je vous présente Feedly, agrégateur de contenu que j’utilise depuis 3 ans et qui m’a permis d’organiser au mieux les différents blogs que je suis en les réunissant sur une même plateforme.

Veille quotidienne

Impossible de me remémorer les circonstances qui m’ont amenée à découvrir Feedly, néanmoins il fait parti de mon quotidien depuis 2015 ! C’est au cours de ma deuxième année de BTS que j’ai commencé à l’utiliser car je m’intéressais de plus en plus au contenu produit sur le web notamment les articles anglophones dont le sujet portait sur le design graphique ou le web design. Depuis mon intérêt pour certaines sources a évolué, j’ai également testé d’autres outils, … J’ai d’ailleurs consacré il y a quelques semaines un article aux différents outils que j’utilise pour organiser au mieux ma veille.

Aperçu de mon compte Feedly

Ses fonctionnalités

Mais revenons-en au choix de Feedly comme agrégateur de flux RSS. Il possède bien évidemment la fonctionnalité fondamentale d’ajouter une URL, un flux RSS à suivre ou tout simplement un sujet. Ensuite, les différents flux d’informations peuvent être organisés en catégorie. Jusque là rien d’exceptionnel. Les tableaux sont une fonctionnalité que j’utilise de plus en plus. Ils permettent de réunir au même endroit du contenu issu de différentes sources. Dans mon cas, ils me servent à réunir des liens pour mes curations hebdomadaires. Des suggestions d’autres sources à suivre sont également proposées.

Ajout d'un flux RSS sur Feedly

L’affichage des contenus par Feedly est très flexible puisque l’outil propose différents types de mise en page : juste une liste de titres, un affichage avec images et descriptions en ligne, en colonne, etc. personnalisable suivant le flux. On a également la possibilité de trier le contenu le plus populaire, le plus récent, seulement ceux qui sont non lus, … J’utilise majoritairement ces deux derniers filtres.

Et c’est là qu’intervient une autre fonctionnalité plutôt intéressante : save for later. J’ai ainsi une liste, qui cumulait presque 300 articles à lire plus tard avec les plus vieux datant de plus de 18 mois. Depuis quelques mois, j’ai enfin pris le temps de diminuer cette liste (et d’accroître mes connaissances au passage !). Elle contient désormais à peu près une cinquante d’articles. Pour information, les petites flammes indiquent le nombre de personnes ayant ajouté l’article en save for later. Cela indique donc la popularité de cet article.

Le partage d’article est intuitif. Il permet en autre de communiquer un article sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin), par mail, etc. Mais aussi de sauvegarder le lien sur d’autres plateformes telles que Pocket, Evernote, Buffer, Hootsuite, …

Lecture d'un article sur Feedly avec possibilité d'annoter du contenu (version pro)

J’ai également installé l’application mobile, mais ne la consulte que très occasionnellement. La raison ? Je préfère lire directement sur mon ordinateur et avoir la possibilité de prendre des notes sur Evernote en parallèle. Feedly intègre quelques publicités qui s’insèrent parfaitement au milieu des posts, mais rien de bien méchant. Le confort de lecture et l’ergonomie du lecteur de flux RSS n’en sont pas compromis.

Mes feeds

Je suis abonnée actuellement à environ 20 sources organisées en 3 catégories. Cela peut paraître peu, mais si vous avez lu mon article sur l’organisation de ma veille, vous savez que ce n’est pas le seul outil que j’utilise et donc pas ma seule source d’informations ! :

  • Web : catégorie majoritaire regroupant les flux RSS de sites tels que A List Apart, Newflux, Smashing Magazine ou encore Webdesigner Trends.
  • Uncategorized : qui devrait plutôt s’appeler Inspiration puisqu’elle ne contient que trois sites de curation dédiés à l’art en général que sont Fubiz, La boîte verte (dont les articles se recoupent de temps à autre) et étapes.
  • Blogging : il s’agit de blogs orientés lifestyle principalement, c’est la seule exception à l’usage professionnel que je fais de Feedly.

Ont également eu leur place à un moment ou à un autre dans mon Feedly :

  • CSS Tricks : mais qui s’est finalement avéré très orienté intégration avec des articles trop techniques que je ne prenais plus le temps de lire et un rythme de publication trop fréquent.
  • Speckyboy Design et Design modo dont la qualité des articles n’était plus au rendez-vous (à mon sens).
  • Invision : un rythme de publication également très élevé, quelques posts sponsorisés et/ou qui ne m’intéressaient pas et que je retrouve dans leur newsletter.

Certains flux rejoignent donc la liste en remplacement d’autres dont le contenu est finalement de piètre qualité ou qui ne m’intéresse plus.

Aperçu du flux RSS du site Webdesigner Depot avec affichage magazine

La version payante

Comme de nombreux services sur Internet, Feedly propose également une version payante avec davantage de fonctionnalités. L’abonnement annuel pour le compte pro coûte 84$ (mensualisé), avec une réduction de 25$ si vous payez l’année en une seule fois. Il existe également une version team.

  • nombre de boards et de flux illimités
  • Google Keyword Alerts
  • tri par popularité (pour faire remonter le contenu viral et repérer les tendances plus rapidement)
  • des filtres pour mettre en sourdine le contenu qui ne vous intéresse
  • la possibilité d’annoter les contenus

Et l’outil devient vraiment puissant lorsqu’on l’associe avec d’autres applications grâce aux intégrations (avec IFTTT), dont voici un aperçu :

Intégrations possibles avec Feedly

En conclusion

Vous l’auriez remarqué, je n’exploite pas tout le potentiel de Feedly, mais mon usage actuel (qui n’a d’ailleurs pas beaucoup évolué depuis mon inscription), couvre l’essentiel de mes besoins. Connaissiez-vous déjà Feedly ? Si oui, à quels flux RSS êtes-vous abonné(e) ? Et sinon, utilisez vous un autre agrégateur de contenu pour faciliter votre veille ?

Partager l’article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *